Crédibilité?

Est-ce qu’on doit encore démontrer les avantages des logiciels libres?  Je me disais, il faudrait qu’il y ait des rapports, analyses, livres blancs crédibles, des gouvernements qui font des choix éclairés de favoriser l’adoption des standards ouverts des TIC.  Quelque chose qui ferait la démonstration que l’utilisation et la collaboration de logiciels libres ne peuvent plus être ignoré par les départements informatiques..

Widespread Use of Open-Source Software Demands Strong and Effective Governance

Selon Gartner, d’ici 2016, la grande majorité des organisations TI tireront parti des éléments non triviaux de logiciels libres.  Cependant, la plupart ne parviendront pas à gérer efficacement ces actifs d’une manière qui minimise les risques et maximise le retour sur investissement.

Gartner 2014 – https://www.gartner.com/doc/2822619/widespread-use-opensource-software-demands

Chaque organisation doit définir une politique open source parce que les logiciels libres sont déjà là.  Déjà en 2008, Gartner disaient : « As number of business processes using Open Source Software increases, companies must adopt and enforce an OSS policy » – http://www.gartner.com/newsroom/id/801412

En 2011 : « More than Half of Respondents Have Adopted Open-Source Software Solutions as Part of IT Strategy » – http://www.gartner.com/newsroom/id/1541414

Smile, une entreprises qui offrent des services reliés aux logiciels libres, ont publié un livre blanc sur le sujet, qui vise à expliquer ce qu’est une politique open source, pourquoi les entreprises doivent entreprendre de définir leur politique open source, ce qu’elles y mettront, quelle sera la démarche d’élaboration et de communication.

http://www.smile.fr/Livres-blancs/Culture-du-web/Politique-open-source

Hype Cycle for Open-Source Software

Les « Hype Cycle » sont une façon pour Gartner de suivre l’évolution en évaluant la maturité, l’adoption et l’application sociale de technologies spécifiques.  En 2014, ils ont fait l’exercice pour les logiciels libres dans plusieurs domaines d’applications.

https://www.gartner.com/doc/2811931/hype-cycle-opensource-software-

Encore une fois, Smile fait quelque choses de très similaire, Ils publient depuis quelques années le guide de l’Open Source.  Dans l’édition 2014, ils analysent les meilleures logiciels libres dans un référentiel unique répertoriant près de 50 domaines d’application pour l’entreprise tels que les outils de décisionnel, les CMS, les outils de GED, les portails, les solutions d’Infrastructure.  Cette nouvelle édition du livre blanc présente plus de 350 produits.

http://www.smile.fr/Livres-blancs/Culture-du-web/Guide-de-l-open-source

Ils ont aussi la version Web: http://www.open-source-guide.com

Gov.UK : Open Document Formats selected to meet user needs

Suite à un RFC (Standards Hub Challenge) et une analyse, le gouvernement des Royaumes Unis ont choisis d’utiliser les formats ODF pour le partage et la collaboration et PDF/HTML pour la publication.

https://www.gov.uk/government/publications/open-standards-for-government

Plus de détails sur les formats sélectionnés : https://www.gov.uk/government/publications/open-standards-for-government/sharing-or-collaborating-with-government-documents

U.S. Digital Services Playbook

C’est un document officiel, disponible sur Github, qui comporte, entre autre, les consignes suivantes:

Play 8 – Choose a modern technology stack : teams should consider using open source, cloud-based, and commodity solutions across the technology stack.

Play 13 – Default to open : Publish source code of projects online and share your development process and progress publicly.  If the codebase has not been released under an open source license, explain why.

https://playbook.cio.gov

U.S GSA 18F

Hébergé par la « General Services Agency », le groupe 18F est un Hub d’innovation du gouvernement des États Unis.

Ils ont publié sur GitHub une politique open source:

  • Use Free and Open Source Software in our projects and to contribute back to the open source community
  • Create an environment where any project can be developed in the open
  • Publish all source code created or modified by 18F publicly

https://18f.gsa.gov

France

En quelques années, la gendarmerie nationale française a transformé tout son système d’information en recourant massivement aux logiciels libres. Cette migration ne s’est pas faite dans un but dogmatique mais est le fruit d’une volonté de maîtrise et d’indépendance.  Débutant en 2003 dans un vaste plan stratégique de réforme, elle se déroule depuis 2005 et a permis de migrer l’ensemble des applications bureautiques sous LibreOffice dès 2007 et 85% des ordinateurs sous Ubuntu Linux.

La gendarmerie n’a pas de politique favorisant les logiciels libres elle traite les solutions libres comme les autre.  Celles-ci gagnent lorsqu’elles sont meilleures, mais elle a une politique très stricte qui dit que tous les logiciels doivent :

  • Pouvoir être remplacé facilement
  • La maintenance doit pouvoir être réinternalisée
  • Respecter un indépendance stricte entre applications

On pourrait le dire comme ceci: Les logiciels doivent

  • Utiliser des formats standards de données standards pour que nos données soit accessible avec plusieurs logiciels; et supporter les standards pour la communication assurant l’interopérabilité des applications.
  • Le code source et la documentation doivent pouvoir être étudier à l’interne.
  • Pas dépendre d’un autre logiciels qui ne respecterait pas la politique et sauf impossibilité, doit être multi-plateforme.

C’est pas écrit logiciels libres, mais presque.  Il affirment observé une réduction du coût du poste de travail de 40%.  Voici la présentation que le Colonel Xavier Guimard au salon des logiciels et des technologiques de Québec 2014.

http://www.s2lq.com/sites/s2lq.local/files/Retex%20-%20Quebec%202014.pdf

Depuis ce temps l’administration Française appui ouvertement les logiciels libres..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *